Personne ne peut dire que deux cuisines se ressemblent, chaque cuisine a ses saveurs et ses préférences, et à chaque cuisine des produits et des méthodes de cuisson qui la caractérisent. Les salades sont considéré comme le plat le plus facile à préparer car il n’est pas compliqué et ne nécessite pas beaucoup de temps ni d’efforts lors de sa préparation. Mais pour les chefs, les salades sont les plats et les plus difficiles à préparer, peut-être parce qu’elles nécessitent une grande attention aux détails et aux combinaisons de saveurs. Après tout, les détails font toute la différence!

Il existe de nombreuses différences entre les salades marocaines et libanaises, même si elles sont toute les deux orientales et partagent l’utilisation de certains ingrédients clés comme l’ail, le persil, la coriandre et l’huile d’olive. D’une part, les salades marocaines sont généralement tièdes; elles utilisent la technique de cuisson comme moyen de combiner toutes les saveurs des ingrédients et des épices en une seule qui domine, contrairement aux salades végétariennes libanaises dont la plupart sont froides. D’une autre part, les salades marocaines sont végétariennes or cela n’est pas forcément le cas pour les salades libanaises qui peuvent être cuites.

Dans ce blog, nous découvrirons les différences entre les salades marocaines et libanaises qui similairement utilisent  à peu presque les mêmes ingrédients. Cela mettra également en valeur la beauté des plats arabes et démontrera comment chaque culture peut inventer quelque chose de nouveau, différent et délicieux en partant des mêmes ingrédients. Restez accroché ! Le meilleur est à venir les amis!

Salades marocaines qui accompagnent les tagines marocains.

Baba Ghanouj vs Zaalouk: Deux salades à base d’aubergine

Baba Ghanouj : une salade libanaise

Baba Ghanouj est le meilleur ajout à tout repas de style moyen-oriental. Il est similaire à l’houmous; seulement ce dernier se base sur les aubergines comme ingrédient principal au lieu des pois chiches. Pour les gens accros aux aliments healthy, cette recette est pour vous car le plat est très faible en glucides. Comme chaque salade arabe, Baba Ghanouj est mieux accompagné avec du pain pita, certains préfèrent remplacer le pain par des légumes, ce qui est tout aussi bien!

Alors, comment le préparer?

Pour 5 portions, vous aurez besoin de 4 belles aubergines arrondies (pas forcément rondes!) et 4 gousses d’ail. Vous aurez également besoin d’une demi-cuillère à soupe de sel et d’un demi-bouquet de persil. Tout d’abord, vous faites griller les aubergines entières sur le poêle en les retournant afin que tous les côtés soient grillés. Après, vous les laissez refroidir puis vous les épluchez. L’étape suivante consiste à écraser les aubergines avec du sel et de l’ail en utilisant un pilon à l’ail. Assurez-vous de bien mélanger et puis voilà, prêt à servir ! Vous pouvez garnir l’assiette de persil haché et le terminer avec un peu d’huile d’olive sur le dessus pour lui donner une saveur brillante, saine, méditerranéenne et élevée.

Baba Ghanouj Blue Door Cuisine
Baba Ghanouj est la salade arabe numéro un qui accompagne presque tous les repas.

Zaalouk : une salade marocaine

Le Zaalouk est un plat d’accompagnement très célèbre connu dans toute l’Afrique du Nord. C’est une salade sacrée qui est cuisinée de la même manière dans tout le Maroc sans rajouts. Habituellement, les Marocains l’apprécient avec un plat principal qui comprend nécessairement de la viande ou du poulet ou toute autre protéine. Cependant, certains Marocains l’apprécient seuls avec beaucoup de pain. Il est servi dans les mariages, les occasions spéciales ou à l’arrivée d’un invité spécial.

Contrairement à Baba Ghanouj, le Zaalouk est cuit deux fois. Une fois pour le griller et une autre fois pour rajouter des tomates. Avant de brûler les étapes, découvrons ensemble  les autres ingrédients de ce délicieux accompagnement traditionnel marocain!

Blue Door olive oil
L’huile d’olive est un ingrédient clé dans les salades arabes.

Habituellement au Maroc, les femmes utilisent l’œil comme outil de mesure. Il n’y a pas de mesures spécifiques car dans la tradition marocaine, l’abondance est nécessaire lors de l’arrivée d’un invité sinon cela est considéré comme un signe d’avarice. En tout cas, le reste du Zaalouk peut être conservé au réfrigérateur jusqu’à deux jours après sa cuisson du coup rien n’est gaspillé.

Vous aurez besoin de 2 grosses aubergines de toute forme, 4 tomates pelées, épépinées et hachées ou simplement une sauce tomate. Vous aurez également besoin d’autant de coriandre fraîche et de persil haché que vous le souhaitez et d’une cuillère à soupe de paprika. Dans des villes comme Meknès et Fès, il est préférable d’ajouter du charmoula pour plus de saveur et d’originalité. Après avoir grillé les aubergines, les avoir refroidies et les avoir épluchées, vous les hachez en petits morceaux ou les écrasez. Vous y ajoutez les tomates et tous les autres ingrédients et les faites cuire avec de l’huile d’olive ou de l’huile végétale dans une casserole en ajoutant du sel à votre préférence. Et voilà, un délicieux zaalouk marocain sain. Bonne dégustation!

Ce plat d’accompagnement, Zaalouk, est principalement préparé pendant le mois de Ramadan.

Houmous: la trempette de salade mondialement connue est originaire du Liban

Les pois chiches font partie de chaque table de cuisine libanaise. Il peut soit faire partie d’une salade comme Fattoush, Houmous au tahini avec de la viande hachée, ou être utilisé comme trempette pour accompagner presque toutes les salades. Cette pâte est appelée houmous; c’est une recette méditerranéenne traditionnelle qui est maintenant célèbre dans le monde entier.

Son nom provient du mot houmous. En arabe, houmous signifie pois chiches. Il est healthy, c’est pourquoi les influenceurs et les promoteurs de modes de vie sains le promeuvent sur les réseaux sociaux ou dans leurs livres de recettes ou tout simplement de bouche à oreille. L’houmous peut être associé à une grande variété de légumes, de pains et même de fruits. Il est fabriqué avec de l’huile extra vierge au lieu de l’huile de canola. La plupart des houmous achetés en magasin utilise de l’huile de canola. Il contient de l’ail, qui est également très important dans la cuisine libanaise. Alors que le houmous est libanais, le Maroc est également connu pour une célèbre trempette à salade; Harissa.

Pain houmous avec pain pita et falafel.

Harissa: la trempette piquante à salade mondialement connue a une longue histoire au Maroc

Harissa est originaire d’Afrique du Nord, c’est une sauce piquante qui contient les mêmes ingrédients que l’houmous. Le léger changement est dans l’ingrédient principal; piment au lieu de houmous. Il est principalement composé de piments, de poivrons rouges, d’ail, de sel sans oublier l’huile d’olive. Dans certains pays d’Afrique du Nord comme Tunis ou l’Algérie, des herbes et autres épices peuvent être rajoutées. Le terme harissa vient du mot « herass » en arabe qui se réfère à l’action d’écraser les piments séchés dans le processus de fabrication de la harissa.

Cette trempette piquante a ravi les amateurs de cuisine pimentée dans de nombreux pays et endroits, pas seulement au Maroc. Elle est pimenté car elle est un excellent ajout aux salades tièdes marocaines, contrairement à l’houmous qui promeut principalement les salades froides. Harissa peut également être utilisée dans les plats principaux comme le tajine de poulet, avec des légumes crus et des sandwichs à emporter (sur un pique-nique ou une journée à la plage peut-être!) Mais certainement pas un désert ou des fruits!

Il existe de nombreuses similitudes entre les salades libanaises et marocaines. Cette similitude est présente au niveau des ingrédients. Le génie de chaque cuisine réside en revanche dans la façon dont l’ingrédient est manipulé pour complimenter le rituel culinaire du Liban ou du Maroc. Le monde arabe est très riche en saveurs. Cette richesse est perçue dans les millions de recettes saines du monde arabe. Le succès de ces cuisines et leur capacité à attirer les gourmets de tous les continents est dû à l’amour et au respect dont jouit l’ingrédient.

Blue Door Harissa
Hajar Ben Bouazza is a 22 years old master's degree translation student at King Fahd school of Tangier. After getting her DUT diploma in "Finance, bank and insurance" from EST, Ecole Supérieure de Technologie, she left her hometown, Meknes. She discovered her passion and love for languages, and decided to pursue her studies in applied foreign languages in the capital of Morocco, Rabat. She graduated valedictorian of her class in 2018, and received the Excellence Award. Hajar currently lives in the white city, Tangier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *